Immersion sur le Rhône- Ile de la Platière

Immersion sur le Rhône- Ile de la Platière

Dimanche 17 septembre 2017 :

Visite guidée de l’Ile de la Platière située sur 3 départements : L’Isère, la Loire et l’Ardèche. Une des dernières réserves naturelles, site d’hivernage pour des milliers d’oiseaux d’eau et de nidification pour des espèces comme le milan noir, le martin pêcheur, le héron cendré ou l’aigrette garzette.

Après une traversée du Rhône en « bac à chaînes », nous visiterons le cœur de la réserve. La balade nous conduira jusqu’à un observatoire situé sur les rives du vieux Rhône pour un voyage à travers le temps. Sentier plat et facile. Le guide nous parlera également du projet de création du nouveau Rhône.

Informations  pratiques :

Lieu de rendez-vous : à 10h30 gare Part-Dieu – côté Vivier Merle – devant le café « le tramway » .

Midi: repas au restaurant.

Après-midi : traversée du Rhône en « bac à chaînes », visite commentée de la réserve et balade.

Participation : 60€ . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique climatisé,  le repas au restaurant avec vin et café , les visites commentées.

 Date limite de réservation :  le 10 septembre.

 

L’Ile de la Platière, un patrimoine remarquable et un intérêt écologique majeur …

La réserve naturelle de l’île de la Platière a une superficie d’environ 500 hectares.Le site Natura 2000 couvre environ 12 km de fleuve et des terrains voisins, avec le double objectif de préserver la biodiversité et de valoriser les territoires.

La faune :

Voici quelques individus que l’on peut y rencontrer :

  • Des mammifères, comme la loutre et le castor. La loutre se nourrit essentiellement de poissons, mais aussi de grenouilles. Cet animal, solitaire, marque son territoire en déposant ses crottes, nommées  « épreintes ». ;
  • Des amphibiens, dont le crapaud calamite, qui se reproduit dans des mares temporaires ;
  • Des libellules et des demoiselles ;
  • Des papillons :
  • Des reptiles, dont certains sont aquatiques comme la couleuvre à collier, très bonne nageuse.

Les oiseaux :

De nombreuses espèces d’oiseaux sont liées aux milieux fluviaux, et sont reconnues d’intérêt majeur au niveau national. Cet été les conditions météorologiques (pluie) du printemps ont permis d’assister à des stationnements exceptionnels de milliers d’Hirondelles sur le Rhône Puis la canicule ayant pris le relais, des oiseaux nicheurs ont pu être observés. Les Cisticoles des joncs sont encore bien présents, les cris d’alarme de ces petits passereaux sont audibles un peu partout dans les friches et prairies. Cette année la Fauvette passerinette est revenue … Le mâle a été entendu à plusieurs reprises au printemps et récemment la femelle a été observée nourrissant un petit. Autre observation inattendue dans la Réserve Naturelle en ce début du mois de juillet : un Balbuzard pêcheur (début d’estivage probable pour cette espèce). L ’observation d’un Petit Gravelot sur un des nouveaux îlots du Rhône est tout aussi intéressante laissant présager d’une nidification. Actuellement les jeunes Milans noirs sont à l’envol. Deux couples de Faucons hobereaux sont installés sur la Réserve. Les groupes familiaux des Loriots sont présents un peu partout dans les boisements et les mâles ont repris leurs chants. Malgré que nous soyons en début d’été, les premiers oiseaux migrateurs sont observés sur les berges du Rhône en particulier le Chevalier culblanc et le Chevalier guignette.

La flore :

Elle y est luxuriante, avec plus de 700 végétaux supérieurs : l’hétérogénéité des milieux (milieu aquatique en eau courante et en eau stagnante),  milieu amphibie des berges, milieu terrestre humide et sec) génère cette richesse. Parmi ces végétaux, 15 bénéficient d’une protection nationale ou régionale et une cinquantaine présente un fort enjeu patrimonial.

Une île à visiter, et à préserver !