La centrale nucléaire de Cruas (26)

La centrale nucléaire de Cruas (26)

Jeudi 17 janvier

Un guide conférencier vous fera entrer dans les coulisses de la centrale et découvrir la salle des machines pour voir au plus près la turbine et l’alternateur.
Vous visiterez la salle de commande pour tout comprendre sur la production d’électricité.

L’occasion d’appréhender le mix énergétique d’EDF avec la découverte des éoliennes du site.

Merci aux adhérentes/adhérents qui désirent faire cette visite d’envoyer avant le 8 décembre  la photocopie recto-verso de leur carte d’identité à jour, afin de la transmettre à la Centrale Nucléaire.

Informations  pratiques :

Lieu de rendez-vous : à 9h30 place Bellecour -coté Saône devant le café « Le Bellecour »; .

Midi: repas au restaurant ;

Après-midi : visite guidée de la centrale nucléaire.

Participation : 85 € . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique chauffé,  le repas au restaurant avec vin et café , l’entrée du site et la prestation du conférencier.

 Réservation conseillée avant le :  10 janvier mais envoyer avant le 8 décembre la photocopie recto-verso de votre carte d’identité à jour, afin de la transmettre à la Centrale Nucléaire.

Pour vous inscrire, cliquez ici !


Zoom sur …

La fresque : en empruntant l’A7, autoroute du soleil, vous avez forcément vu cette fresque peinte sur une des tours de la centrale nucléaire de Cruas, cette petite fille  brune versant de l’eau sur des cristaux …

Oeuvre peinte en 1991, intitulée Le Verseau », elle  représente un enfant nu qui tient dans les mains une coquille. L’idée est de mettre en peinture le phénomène d’évaporation lié à cette tour. Pour le peintre, cette fresque est une « référence au mythe du Verseau, à la présence de l’eau dans le schiste ardéchois, à l’idée de fusion et de refroidissement conjuguées au cœur même de la peinture ».

Oeuvre aux dimensions vertigineuses ( 13 500 m2 et 155 m de haut !), cette réalisation a nécessité à Jean-Marie Pierret (ancien élève des Beaux-Arts et auteur de « géant » sur le barrage-voûte de Tignes en Savoie) l’utilisation d’une mosaïque de 600 000 carrés de 15 centimètres de côté, de 4 000 litres de peinture (3 couleurs de base) et 8 000 heures de travaux…