L’art Roman en Charolais-Brionnais (71)

L’art Roman en Charolais-Brionnais (71)

Dimanche 12 mai 2019

Connaissez-vous le « débeurdinoire » ?  Vous n’en trouverez que deux au monde. ..

Sa fonction ? Ôter la bêtise humaine du cerveau d’un individu,  le rendre intelligent ! Dans une église, dans un autel en pierre, un trou est fabriqué pour que l’individu en question y pose sa tête. et y dépose sa « beurdinerie ».  Attention de ne pas la récupérer en y posant vôtre tête… Voulez-vous essayer  ?

Alors venez visiter l’Eglise de Saint-Germain de Brionnais et son célèbre « débeurdinoire « .

Ensuite, découvrez le village du Bois-Sainte-Marie, un des plus beaux villages du Brionnais avec ses vieilles maisons (dont certaines du XVe siècle), son église romane, ses jardins, … . Ce village était autrefois une importante châtellenie royale, entourée de remparts et de portes. Sa grande église paroissiale demeure de nos jours le plus intéressant témoin de cette riche histoire.

Puis arrêtez-vous pour admirer un instant le château de La Clayette. Magnifiquement situé, à l’extrémité Ouest du grand étang, il est clos par une digue qui permet d’accéder facilement du château à la rive Sud.

Le midi , déjeunez au restaurant afin de reprendre des forces pour la visite de l’église d’Anzy- Le-Duc et l’Eglise de Montceaux-l’Etoile  dont le tympan est connu des amateurs de l’art roman dans l’Europe entière.

Bien que de dimensions modestes, la priorale d’Anzy-le-Duc est parmi les plus belles églises romanes de la Bourgogne. La priorale, construite en plusieurs étapes à partir du 11e siècle, est exceptionnelle par son architecture très originale ainsi que par ses sculptures d’une grande abondance. Notamment dans les chapiteaux de la nef, qui forment un ensemble sculpté remarquable et montrent des scènes historiées admirables, des animaux fantastiques et des feuillages d’un bel effet.

Quant à l’Eglise de Montceaux-l’Etoile, c’est un véritable  joyau de la sculpture romane que vous allez admirer. Édifiée probablement vers 1125, elle a été construite dans le beau calcaire ocré du pays, ce qui lui donne sa couleur chaude.  Sur le tympan trône le Christ en gloire, dans une mandorle soutenue par deux Anges.

Informations  pratiques :

Lieu de rendez-vous : à 7h30 place Bellecour -coté Saône devant le café « Le Bellecour »; .

Matin : visites guidées  : Eglise de Saint-Germain de Brionnais,  village du Bois-Sainte-Marie, arrêt devant le château de La Clayette ;

Midi: repas au restaurant ;

Après-midi : visites guidées : église d’Anzy- Le-Duc et église de Montceaux-l’Etoile:

Participation : 85 € . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique climatisé,  le repas au restaurant avec vin et café , les entrées des sites et les visites commentées.

 Réservation conseillée avant le :  8 mai.

Pour vous inscrire, cliquez ici !

Cet été, un voyage en Champagne vous est proposé

Lé légende de Saint-Menulphe :

Selon une légende du 7ème siècle, Saint Menulphe, un prêtre Irlandais et évêque de Quimper, revient épuisé et malade de son pèlerinage à Rome . Il s’installe dans le  petit village connu aujourd’hui sous le nom de Saint-Menoux, en Bourbonnais. Pendant son séjour, il prend  sous sa protection un simple d’esprit, Blaise, souffre-douleur des villageois, dont il fait son serviteur. Un « berdin »,  ce qui signifie, en  parler berrichon, un simple d’esprit.

À la mort de Menulphe, Blaise,  au désespoir, se couche sur le cercueil en refusant de le quitter. En passant sa tête dans dans un trou pratiqué dans  le sarcophage, il peut continuer à voir la dépouille de son protecteur et à communiquer avec lui. La légende dit qu’il y passait des jours et des nuits, à prier et à parler avec son maître.  Mais… quand il se dégage du sarcophage, le voilà « débeurdiné », devant les villageois médusés qui se rendent à l’évidence : Blaise n’est plus un beurdin , il est devenu intelligent !