Une journée dans le Forez

Une journée dans le Forez

Dimanche 24 novembre 2019

Nous visiterons, guidés par un expert, le village labellisé «village de caractère» :  Champdieu (en Forez) .

Champdieu se distingue par la richesse de son patrimoine religieux, militaire et vernaculaire. De l’époque médiévale nous est parvenu le prieuré bénédictin et son église romane. Cet ensemble est très bien conservé. Nous passerons par  la porte de bise, ancienne porte d’entrée du bourg, et par les vestiges des anciennes fortifications. Le village a gardé des témoignages de la vie des villageois des siècles passés (croix, puits …).

Après un repas au restaurant, nous rencontrerons Sandrine au sein de son pigeonnier à saint- Etienne- le- Molard : sur une exploitation au cœur du forez, Sandrine  a installé son élevage de pigeons dans un espace de vie deux fois plus vaste que les normes le préconisent. Le bâtiment d’élevage, en bois, abrite 400 couples de pigeons produisant environ 14 pigeonneaux par couple et par an.  Nous terminerons cette rencontre par une dégustation, qui sera l’occasion d’un moment d’échange.

Informations  pratiques :

Lieu de rendez-vous : à 9h00 place Bellecour -coté Saône devant le café « Le Bellecour »; .

Matin : Visite guidée du village de Champdieu (Forez) . ;

Midi: repas au restaurant ;

Après-midi : Visite guidée du pigeonnier d’Urfé à saint- Etienne- le- Molard;

Participation : 85 € . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique climatisé,  le repas au restaurant avec vin et café , les entrées des sites et les visites commentées.

 Réservation conseillée avant le : 15 novembre.

Pour vous inscrire, cliquez ici !

Zoom sur ..

La porte de Bise  : elle constitue l’entrée principale du village fortifié de Champdieu, classé « Villages de caractère en Loire ». Elle est la seule porte d’entrée encore conservée de l’ancien bourg médiéval, fortifié à l’occasion de la guerre de 100 ans.

Elle tire son nom de sa localisation au nord. Elle se compose d’une ouverture en ogive surplombée d’un mâchicoulis, dispositif de défense permettant de jeter des projectiles sur les assaillants depuis le chemin de ronde. Cette porte est protégée, à l’ouest, par une grosse tour ronde percée d’archères pour le tir des flèches. Le passage au-dessus des fossés pouvait s’effectuer par un pont-levis ou par un pont mobile.