Du « tachygraphe » au « télégraphe » …

Du « tachygraphe » au « télégraphe » …

Dimanche 1er octobre 2017 :

Sur le Bansillon, au XIXème siècle, on installa une tour dite « la Citadelle » pour assurer un relais télégraphe Chappe, entre le clocher de la chapelle Saint-Bonnet à Montmelas et la tour de Marcy sur Anse, sur la ligne Paris-Toulon.

Claude Chappe (1763-1805), physicien originaire de Brulon dans la Sarthe, inventa ce nouveau moyen de communication en 1830 à Metz. L’invention est d’abord baptisée « tachygraphe », puis « télégraphe », du grec télé (loin) et graphein (écrire).

Nous visiterons l’église romane Saint Jean-Baptiste à Ternand , où vous attendent des merveilles telles que les peintures à la détrempe du XIème siècle, le porche du XVème siècle, la crypte pré-romane et bien d’autres  splendeurs.

Informations  pratiques :

Lieu de rendez-vous : à 10h  gare Part-Dieu – côté Vivier Merle – devant le café « le tramway » .

Matin : Visite guidée du relais télégraphe;

Midi: repas au restaurant.

Après-midi : Visite guidée de l’église;

Participation : 75€ . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique climatisé,  le repas au restaurant avec vin et café , les entrées des sites et les visites commentées.

Réservation conseillée avant le: 25 septembre.

S’inscrire

En savoir un peu plus…

Le télégraphe est un système destiné à répercuter une information codée, permettant ainsi de réduire la distance entre le temps et les hommes, utilisant un code pour accélérer la transmission et garantir une certaine confidentialité. En seulement quelques heures, les hommes pouvaient communiquer de Paris à Marseille ou à Brest.

Les messages étaient transmis par l’intermédiaire de relais espacés d’une dizaine de kilomètres et situés sur des hauteurs. Ces tours étaient munies d’un système de bras articulés actionnés manuellement par un opérateur via un système de poulies. L’opérateur surveillait au travers de deux lunettes situées de façon opposée la tour précédente et la suivante. Ainsi, il observait les signaux émis par le relais précédent et les retransmettait au suivant.

                                       

L’utilisation d’un alphabet ou code linguistique permettait de transmettre n’importe quel type de message, sans se limiter à un ensemble de messages prédéfinis

En 1844, le réseau Chappe comptait 534 stations et près de 5000 km de lignes, reliant Paris à 29 villes françaises.

Evolution :

En 1832, l’Américain Samuel Morse mit au point le premier télégraphe électrique, composé de piles, d’un interrupteur, d’un électro-aimant et de fils. Le premier télégraphe électrique fut construit la même année pour des transmissions entre Londres et Birmingham.

Il imagina également un code très simple combinant des signaux courts et longs : le morse. Avec le développement de l’électricité, la première ligne télégraphique française fut installée entre Paris et Rouen dès 1845.

En 1851, cette invention, jusque-là réservée au gouvernement, fut mise à disposition du public et inaugura la notion de « service public ».

La même année, un premier câble sous-marin relia la France et l’Angleterre.

Dès 1863, la France possédait plus de 28.000 km de lignes et 1022 bureaux.

Puis sont venues les premières transmissions sans fil. En France, la Première transmission sans fil fut réalisée le 5 novembre 1898 par Eugène Ducretet du haut de la Tour Eiffel.

Dans les années 1930, le réseau Télex (encore partiellement en usage aujourd’hui) se développa et remplaça progressivement le télégraphe.

De nos jours, les sites de télégraphe de Chappe sont très recherchés pour installer des relais de communications hertziens ou de Télécommunications optiques comme les liaisons laser.