Les beautés de l’Allier

Dimanche 30 janvier 2022
Le matin, au chaud dans le car, nous parcourrons Vichy pour en admirer les charmes : le quartier thermal, la galerie Napoléon, les chalets de l’Empereur et de l’Impératrice, le Casino, le théâtre, la rue Alquié et son enfilade de maisons de style anglais,  …
L’après-midi, suite au repas au restaurant, nous visiterons le  château de La Palice .
Dominant la Besbre depuis sa colline, ce château a vu les siècles et les styles se succéder derrière sa façade qui s’élève dans le ciel lapalissois : gothique flamboyant, Renaissance, néogothique, communs à la mode bourbonnaise, les époques ont laissé en héritage des beautés en bataille et un chef-d’oeuvre : un plafond Renaissance à caissons en losanges, considéré unique en Europe. Il est composé de losanges de bois parfaitement symétriques, peints et dorés à la feuille. Le salon présente également des tapisseries du XVIème.

Informations  pratiques :

Le Pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux restaurants et aux sites visités, ne l’oubliez pas !

Lieu de rendez-vous : à 8h30 place Bellecour -coté Saône  ; 

Matin : Visite guidée en car de Vichy;

Midi: repas au restaurant ;

Après-midi : Visite guidée du château de La Palice; 

Participation : 95 € . Ce tarif comprend le trajet en bus touristique climatisé,  le repas au restaurant avec vin et café , les entrées des sites et les visites commentées.

 Réservation conseillée avant le : 25 janvier.

Le saviez-vous ?

D’où vient l’expression ” lapalissade”  ?

Une vérité de La Palice : une vérité si évidente qu’elle en devient ridicule !

Cette expression fait référence à Jacques de Chabannes, marquis de La Palice, qui naquit en 1470. En 1515, il devint maréchal de France, et brilla lors des plus grandes batailles, dont celle de Pavie où il trouva la mort. Au XVIIIe siècle, une chanson écrite par Monnoye ironisa sur les vertus de La Palice. Cette chanson populaire comptait 51 couplets dans lesquels on trouvait des affirmations tellement évidentes qu’elles en devenaient ridicules. On cite souvent à titre d’exemple les paroles suivantes : “il mourut le vendredi / le dernier jour de son âge / s’il fût mort le samedi / il eut vécu davantage”. Depuis, on parle de vérité de La Palice lorsqu’une chose est tellement évidente qu’elle en est risible.

Source : l’internaute.fr

close